Remarquable MONTRÉAL COUTURE

En marge de l’exposition Thierry Mugler – Couturissime se déroule présentement et ce, jusqu’au 8 septembre 2019, au Musée des beaux-arts de Montréal, l’exposition MONTREAL COUTURE. Mardi 26 mars dernier, les médias invités lors de la conférence de presse ont pu découvrir l’immense talent des 10 créateurs québécois participants à cette remarquable exposition.

Que serait aujourd’hui Montréal, ville de Mode, sans Nathalie Bondil directrice générale et conservatrice en chef au MBAM ? Passionnée de mode et d’art, bien sûr, elle a saisi toute de suite l’occasion, lors du récent Bal du Musée en novembre dernier lors de la soirée NUIT COUTURE de présenter au grand public les créations des prolifiques designers d’ici.

Pour l’occasion, 10 créateurs de mode québécois dont Phillipe Dubuc, Denis Gagnon, Ying Gao, Helmer Joseph, Nathon Kong, Marie-Ève Lecavalier, MARKANTOINE, Fecal Matter, Atelier New Regime et Marie Saint-Pierre présentent leurs impressionnantes créations au Musée des beaux-arts de Montréal ce printemps et durant tout l’été.

Philippe Dubuc, créateur de mode masculine de renom est en constante évolution avec le modernisme et les nombreux contrastes urbains dans lesquels nous vivons, sa créativité est marquée par une grande polyvalence qui suggèrent des assemblages de matières complexes, songés et intemporel à la fois.

Son style unique en soi se distingue par des silhouettes épurées et raffinées, par des coupes nettes ainsi que la finition de ses vêtements très soignée et l’utilisation des matières textiles modernes aux tonalités très minérales et monochromes qu’il utilise.

DSC00888

Denis Gagnon est considéré comme l’un des créateurs canadiens les plus prolifiques et influents de sa génération. En 2010, le MBAM lui a consacré une superbe exposition hommage intitulée Denis Gagnon s’expose. Il est également le premier créateur québécois à y avoir exposé ses oeuvres.

Reconnu pour son approche dite haute couture du cuir, sa matière fétiche, qui l’inspire profondément, il le taillade, la tresse, le plisse et le moule talentueusement. Pour cette exposition, il a choisi de présenter d’impressionnantes robes comportant un jeu d’ingénieuses fermetures à glissière en métal. Tel un sculpteur et sa matière, le style de Denis Gagnon oscille entre structure vestimentaire complètement aboutie et savante déconstruction réfléchie de son oeuvre.

Denis Gagnon

Ying Gao, c’est tout simplement le vêtement de demain. Qualifiant sa recherche et son art de design spéculatif ou design fiction, elle remet constamment en question la notion de vêtement tel que nous la connaissons alliant ainsi design de mode et design industriel, architecture et médias interactifs. Elle explore constamment la construction d’un vêtement en s’inspirant des transformations que subit l’environnement urbain et social dans lequel nous évoluons.

Ying Gao habite Montréal depuis 1993 et enseigne à l’UQAM. Elle a reçu de nombreuses distinctions pour la réalisation de plusieurs projets de créations présentés lors d’expositions notamment en France, en Suisse et au Canada. Son impressionnante oeuvre a été honoré partout par de prestigieux médias internationaux.

Ying Gao

Originaire d’Haïti, Helmer Joseph, créateur de mode masculine de grands talents, s’installe au Québec avec sa famille en 1977. Il étudie par la suite en design de mode puis s’installe à Paris en 1983 ou il fréquente plusieurs écoles spécialisées du domaine. Pendant plus de 20 ans, il travaille avec les plus grands noms de la haute couture et du PAP parisien dont Claude Montana, John Galliano et Thierry Mugler.

Pour cette exposition, il a choisi de travailler avec le coton, fibre très utilisée dans la fabrication de vêtements et accessoires de décoration en Haïti, le coton, pour Helmer Joseph, évoque l’enfance, le contact avec le nourrisson et les réconfortantes poupées créées avec celle-ci. Sous le chaud soleil des Caraïbes, le coton a été longtemps considéré comme l’or blanc dans cette partie du globe.

DSC00881

D’origine Thaïlandaise, Nathon Kong s’installe au Québec en 2003. Créateur de mode de sa marque éponyme haut de gamme, il se spécialise dans la fabrication de complet pour hommes sur mesure.

Pour cette exposition, il s’est laissé guider par le mystère qu’entoure la soie. Les doublures de ses complets sont inspirées par cette fibre naturelle. Aux superbes motifs dignes d’une oeuvre d’art et dont les détails ont été méticuleusement sélectionnés. Ces costumes reflètent admirablement bien les différentes caractéristiques propres à cette marque.

DSC00879

Marie-Ève Lecavalier, prometteuse créatrice de mode, s’est inspiré pour fabriquer ses modèles de matière entrelacée et l’effet est magnifiquement réussi. Féminins et robustes à la fois, ces vêtements inspirent douceur, calme et éléments de la nature en harmonie.

Diplômées du baccalauréat en design de mode de l’École supérieure de mode, elle poursuit son apprentissage à New York afin d’effectuer un stage chez Alexander Wang. Récipiendaire du prix Chloé, lors du prestigieux concours du Festival international de mode et photographie d’Hyères en 2018 pour un look créé en l’honneur de cette maison ainsi que d’une mention spéciale du jury pour la collection Come get trippy with us, elle effectue au même moment un stage à Anvers chez le créateur belge Raf Simons. De retour au Québec, elle envisage de laisser définitivement sa marque dans le milieu de la mode haut de gamme tant ici qu’à l’étranger.

DSC00904

Markantoine Lynch-Boisvert, créateur de la griffe MARKANTOINE, lance sa propre marque en 2015. Designer à l’esthétique gothique exotique surprenante, il s’inspire, pour créer, de tout ce qui est étrange, des dualités et des contrastes du monde qui nous entourent. Discours créatif qui prend vie sous la forme de chroniques oniriques définissant ainsi ce style unique et éclaté.

Utilisant parfois jusqu’à 60 tissus différents pour créer ses collections, il opte pour des matières recyclées, notamment le denim. Matière fétiche du créateur, ce tissu représente une bonne partie de son travail. Désirant insuffler une seconde vie à cette résistante fibre, il est d’avis que la durabilité est un aspect essentiel actuellement de développement durable dans l’industrie mondiale de la mode.

DSC00878

Steven Raj Bhaskaran et Hannah Rose Dalton, duo de créateurs de la marque multidisciplinaire, FECAL MATTER, s’inspirent pour créer de l’antithèse des standards de beauté telles que nous les connaissons aujourd’hui. Chaque création dissimule un message bien songé. Leur style transgressif ne laisse personne indifférent.

Le duo de cette marque tire ses sources d’inspiration d’une interprétation bien personnelle du cycle de consommation effrénée, de nos jours, dans lequel nous vivons ainsi que du manque total de valeur envers le monde matériel qui nous entoure. Créateurs engagés, par ce désir de changement et par cette liberté d’expression, ce duo capte grandement l’air du temps.

DSC00873

Les créateurs Koku & Gildas Awuye, originaire du Togo et fondateur de la griffe Atelier New Regime, forment un impressionnant duo imposant sa vision avant-gardiste de la mode depuis 2009. Inspiré de la culture urbaine, de l’art, du design et de la photographie, ce duo repousse sans cesse les limites de la création. Designers autodidactes, ils ont récemment remporté, à Toronto, le prestigieux prix de la meilleure griffe de mode masculine de l’année lors du prestigieux gala CAFA.

Pour cette exposition, une sympathique collection capsule intitulée Hometown Heroes a été créée afin de rendre hommage à tous les héros de la vie quotidienne qui luttent pour réaliser leur rêve. C’est ainsi que les mannequins ouvriers, entrepreneurs et créateurs exposés proposent des habits d’une couleur orange tangerine vibrante. Couleur préférée de ces deux créateurs éclatés et qui est devenue au fil du temps emblématique pour cette marque.

DSC00900

Marie Saint-Pierre cumule aujourd’hui plus de 30 ans de remarquable carrière. Elle un peu comme notre Gabrielle Chanel québécoise, car toujours repousser les limites établies et x capter l’air du temps , n’est-ce pas là aussi le propre de la mode ?

Le style, débordant de créativité, de ses vêtements est intemporel et remarquable. Chaque vêtement créé porte visuellement la signature sa créatrice. La recherche et le développement sont au cœur de son travail. Chacune de ses créations est issue d’une réflexion songée concernant les matières utilisées ainsi que la façon la plus ingénieuse possible d’en retirer tout le potentiel intemporel.

Marie Saint-Pierre a reçu, en 2018, le prestigieux Prix de la designer de l’année, mode féminine, attribué par le Canadian Arts & Fashion Awards de Toronto, le CAFA.

DSC00885

Photographies, travail personnel, Musée des beaux-arts de Montréal, 26 février 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s